P1020044c

19.ITAPARICA

Notre remontée de Barra Grande à Itaparica se passera sur 2 jours avec une nuit à Gamboa.

Nous passons ensuite une semaine et demi au mouillage d’Itaparica .C’est la plus grande des iles de la Baie de tous les Saints. Tout est calme en semaine, mais dès le jeudi soir les bateaux et habitants de Salvador débarquent pour profiter de l’ile.

Le temps passe entre CNED, bricolage / ménage et ballades à terre .Les soirées sont souvent occupées par les apéros-bateaux, et un soir Christian(Birabao) nous a même fait un BBQ de langoustes achetées à un pécheur local !!…ROYAL.

Ce qui fait le charme du mouillage d’Itaparica c’est une langue de sable blanc qui se découvre à marée basse.

Et là le temps d’une marée la vie s’anime : certains pèchent

Certains profitent de la marée pour caréner

 

Pour d’autre c’est une plage idéale

La petite ville à son charme aussi

La brouette reste une valeur sûre….

La promenade des Anglais locale

Mais il y a un peu moins de circulation…. J

Ylang au mouillage

Le weekend nous fuyons le bruit et l’agitation, nous partons pour Bom Jésus

Pendant la traversée de la Baie nous croisons des Saveiros. Ce sont les embarcations traditionnelles de la baie. Grands voiliers de bois de 15 à 20 mètres, aux formes ventrues ils servaient autrefois au transport de marchandises dans la baie.

 

 

Plus modestes des barques de pêche :

L’ile de Bom Jésus est pleine de charme et abrite un village typique

Et sur un ilot juste en face un superbe hôtel

Notre mouillage est entouré de verdure

 

Et à marée basse les oiseaux viennent pêcher

 

Il y a des oiseaux rouge sang (ibis rouge), magnifiques en vol…mais trop rapides pour que j’arrive à faire une photo correcte L

 

 

 

 

 

 

Mais il n’y a pas que les oiseaux qui pêchent à marée basse

Ouille le dos….

Le lendemain nous faisons le tour des iles environnantes

Ile privée avec une résidence de luxe qui fait face à des maisons plus modestes.

Puis retour dans un autre mouillage de Bom Jésus

On assiste à un magnifique lever de lune

Ca change des « traditionnelles » photos de coucher de soleil, non ?

Après cette escapade en solitaire de deux jours nous retrouvons Christian et Itaparica avec plaisir.

En attendant une météo favorable pour remonter plus au nord on se console dans une fabrique de chocolat artisanale

Rien à voir avec nos tablettes de supermarché, mais je me suis bien habituée au gout et je ne lui ai pas laissé le temps de moisir…

Quand on change d’état au Brésil il faut repasser par les autorités. Cela se passe à Salvador, nous décidons d’y aller en navette et Christian nous accompagne.

Nous commençons à connaitre le quartier autour du port et nous avons été d’une grande efficacité : en plus des papiers, nous avons pu trouver (dans le désordre) des accordeurs pour les guitares, de l’huile de sail- drive, des tongs pour Adrien, poster les devoirs de CNED…et flâner au marché artisanal

Martial et un vendeur d’instruments (locaux) de musique.

Nous quittons Salvador après une journée bien remplie, de cette « magnifique » gare maritime

 

Deux jours plus tard nous levons l’ancre pour Joa Passoa.

A suivre….

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>