miniature

39.ST VINCENT

Nous n’avions pas de bons échos de St Vincent au niveau de la sécurité, mais renseignements pris à Béquia et au vu de la gentillesse de ses habitants (dont certains viennent de St Vincent) nous décidons d’y faire un stop. Nous faisons la sortie le samedi matin, pour passer une nuit à St Vincent et arriver lundi à St Lucie (et éviter ainsi l’overtime)

Le passage entre Béquia et St Vincent se fait avec un vent d’Est de 20 nœuds. Nous découvrons une île montagneuse, luxuriante et la lumière est magnifique.

C’est ici qu’a été tourné Le film « Pirates des Caraïbes »

Nous décidons de nous arrêter dans une petite crique : Cumberland Bay. A l’entrée de la baie il y a encore plus de 100m de fond et même en se rapprochant, le sondeur a du mal à accrocher les 20m. Il y a des bateaux au mouillage, mais tous ont mis une ancre à terre. Un boat-boy nous aborde et nous propose une bouée pour 10€ la nuit, nous acceptons cela nous évitera des manœuvres avec ses aides et ses pourboires obligatoires.

Nous discutons 5 mn, il nous donne son N° de portable ….au cas où…

C’est la fin de journée et la lumière sur la baie est magnifique

Plusieurs barques nous proposent des « vegetables », nous venons de faire le plein à Béquia et nous ne voulons rien. Mais Westley au-delà de nous vendre ses fruits est curieux de nous. Nous engageons la conversation

Il a travaillé sur des bateaux, a voyagé en Europe, au Venezuela, à Trinidad. Il a eu des enfants au cours de ses voyages : 3 enfants, 3 femmes, 3 lieux différents !! Martial est admiratif ! Aih ! Il est maintenant cultivateur dans le village de son enfance, au dessus. Finalement nous lui achetons des fruits et nous lui offrons une bière. Nous avons aimé cette rencontre.

Il y aura d’autres barques qui viendront, mais le contact ne se fera pas : un gros bonhomme nous réclame du lait et des pates avec une cigarette (ou bien un pétard ?) au bec, un autre veut nous vendre des fruits pourris, nous réclame des gâteaux pour ses enfants et les mange dès qu’il tourne les talons….

A notre départ le lendemain, il pleut

Mais cela ne dure jamais dans ces pays

Et nous assistons à une explosion de verts tout en remontant vers St Lucie

Je n’avais pas l’intention de parler de cette île, mais la beauté de ses paysages nous a touchée. Elle nous a laissé un petit goût de reviens-y mais en quelle année ….les nuages ne l’ont pas précisé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>