mise à la une

32.UNION-MAYREAU

A chaque fois que l’on change d’état il faut faire une « sortie » et ensuite une « entrée » dans le pays suivant. Concrétement il faut passer aux services d’immigration et de douanes. Il y a parfois des visites en plus (comme par exemple au Brésil la Marine), mais sur les Antilles c’est l’overtime qui régle nos déplacements : il faut entrer et sortir d’un pays aux heures d’ouvertures des bureaux sinon on paye une taxe supplémentaire (le fameux overtime)…Cette fois ci nous nous sommes bien débrouillés :sortie de Grenade le matin(après un dernier smoothie évidemmet) , 1h de naviguation et nous arrivons à Union qui fait partie de l’état de St Vincent.

Nous mouillons derrière une barrière de corail, et l’endroit est magnifique

Nous descendons à terre,et nous nous dirigeons vers l’aéroport local ( 5mn à pieds) où se trouvent les autorités. Seul le capitaine du bateau est habilité à remplir les papiers (dans le meilleur des cas il y a du carbone, ce qui me rappelle mon enfance) c’est donc Martial qui s’y colle et cela m’arrange bien.

Cette fois là le douanier lui a reproché de mal écrire !!! Fabrice tu es trop indulgeant !

Une fois en rêgle,nous nous promenons dans le village,

mais très vite nous sommes rattrapé par un « rasta-man » (un vrai pas celui de la photo !)qui veut absolument que nous allions manger dans son restaurant, il est lourd ,il ne nous lâche pas facilement. On se sent un peu comme des pigeons que l’on voit arriver de loin…du coup on ne traine pas, on retourne au bateau.


Dès le lendemain nous partons pour les Tobago Cays.

 

Les Cays (comme on dit quand on est pro.) sont un ensemble de petites îles bordées de massifs coralliens qui font partie d’un parc protégé. Nous mouillons entre Petit Bateau et Baradal derrière un massif corallien.

 

 

Aussitôt nous voyons une tortue énorme en surface. Tout le monde à l’eau…

Les photos sous marines sont prises par Martial en apnée…

Celle-ci était baguée sur les deux pattes avant.

C’est dans ces moments là que l’on réalise que l’on a une vie….difficile

Pour la nuit nous faisons un Petit mouillage entre Petit Bateau et Petit Rameau et nous descendons faire la « grande ascension » de petit bateau

C’est nous sur le bord gauche de la photo…vue de là Ylang est tout petit…

 

Jolie petite plage où nous avons débarqué.

Le lendemain nous décidons de faire une pause à Petit Tabac à l’extérieur de la barrière de corail.

L’endroit est plus sauvage et magnifique

 

 

 

Les coraux sont bien préservés, le snorkling est vraiment intéressant (j’y ai croisé le regard d’une raie aigle qui se demandait ce que je faisais là…). Martial a croisé des raies et une tortue

 

Dans l’après midi nous allons nous mouiller à l’ouest de Mayreau à Saline Bay devant une belle plage. Le village est en hauteur et nous découvrons une vue sur Union et au loin Cariacou

 

Le village dégage une ambiance sympathique.

 

 

Du coup nous nous arrêtons dans un bar pittoresque

 

 

 

A l’intérieur chaque cm² est recouvert d’une photo, d’un article de journal, d’un graffiti, d’un drapeau, d’un ?…

Au fond du couloir…c’est pour les fumeurs (non, non pas de cigarettes !!)

Je soupçonne Fabrice d’y avoir fait un tour, discrètement….

 

Impressionnant….

Il y a une maxime en face de moi que je garderais en souvenir de ce moment

Le passé est histoire

Le futur mystère

Aujourd’hui est un cadeau

C’est pour cela que nous appelons cela le présent

Le patron est un rasta man au regard intelligent et bienveillant (mais édenté) rajoute au charme de l’endroit…merci Bob

Comme nous étions « chauds » nous sommes rentrés dans le restaurant local mitoyen.

Là l’ambiance y était plus soft

 

Nous sommes les seuls et ici rien n’est fait à l’avance. Du coup comme le service est long (prés d’ une heure) on reprend un apéro….et on est contents…

Nous aurons un super repas avec des plats locaux (soupe de callalou…), très bien servit et pour un prix modique…encore une adresse qui nous laisse de bons souvenirs.

Malgré que Mayreau et les Tobago Cays nous plaisent beaucoup nous partons le lendemain pour Canouan : l’heure du retour se rapproche à grands pas mais nous avons juste le temps de découvrir une nouvelle île.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>